Etre un.e sorcier.es en 2020 : tĂ©moignage d’un etasien đŸ‡ș🇾

# FRANÇAIS # tĂ©moignage # sorciĂšre # fĂ©ministe #USA
đŸ‡șđŸ‡žđŸ‘đŸŒâœšđŸ™đŸœâš–ïžđŸ“Ł

Tout d'abord, une petite note de l'équipe derriÚre les témoignages! Nous sommes 8 féministes internationales, 7 femmes et 1 homme, travaillant à la collecte d'histoires sur l'égalité des sexes dans le monde.

Recemment, nous avons eu un dĂ©bat sur l'acceptation ou non du tĂ©moignage d'un homme sur le thĂšme de ce mois : «Être une sorciĂšre: fĂ©ministe, Ă©cologique et connectĂ©e». Et nous avons dĂ©cidĂ© que si un homme pouvait s'identifier dans ce thĂšme, alors il appartenait Ă  cette nouvelle «virilité» dĂ©construite et libĂ©rĂ© des injonctions du patriarcat que nous espĂ©rons voir Ă©merger !

Alors, le voici, le PREMIER tĂ©moignage d'un homme pour les eLLes đŸ˜ŠđŸ™đŸœâš–ïž

Bonne lecture! đŸ‘đŸŒ
fĂ©ministement vĂŽtre, 😘💕
L'Ă©quipe eLLes

 » Je m’appelle Vernon Alfred Dunnell Jr. Je suis un homme Gay de 41 ans qui vit dans la grande banlieue de Los Angeles, dans le sud de la Californie.

Je suis nĂ© d’une mĂšre panamĂ©enne et d’un pĂšre Ă  AmĂ©ricano-panamĂ©en, qui m’ont Ă©levĂ© dans la tradition des enseignements orthodoxes de l’Église Baptiste. 

J’étais aussi gay et j’ai souffert pendant trĂšs longtemps dans le silence Ă  cause des actes cruels de mes camarades de classe qui ont fait de ma vie quotidienne un enfer en raison de mon orientation sexuelle et de leur ignorance.

Par la suite, j’ai eu la chance de dĂ©mĂ©nager et de frĂ©quenter une autre Ă©cole secondaire, puis de dĂ©mĂ©nager au Panama, oĂč j’ai continuĂ© de souffrir de mes anciens dĂ©mons, mais j’allais trouver le chemin de ma force intĂ©rieure. GrĂące au pouvoir transformateur du chant et de la priĂšre, j’ai dĂ©couvert le transfert d’énergie et j’ai pris toute cette rage et cette douleur et je les ai transformĂ©es en une pratique pacifique de mĂ©ditation qui pourrait ĂȘtre entendue par quiconque voudrait Ă©couter.

J’ai appris, Ă  ma grande surprise, que ma voix Ă©tait un vaisseau empli d’un pouvoir dĂ©pendant des intentions et des vibrations formĂ©es dans ma voix. Les chants et les priĂšres pouvaient avoir un impact direct sur les Ă©nergies autour de moi.

Avec la puissance de ma voix, j’ai appris Ă  crĂ©er, Ă  rassembler, Ă  magnifier et Ă  libĂ©rer ces Ă©nergies, ainsi qu’à les disperser, Ă  les perturber ou Ă  les dĂ©tourner selon ma volontĂ© et mon envie. Je suis pratiquement une sirĂšne des temps modernes, la mĂȘme crĂ©ature que l’on trouve dans les vieux mythes grecs de l’Iliade et l’OdyssĂ©e. J’ai commencĂ© Ă  pratiquer des rituels basĂ©s sur d’anciennes coutumes, Ă  la fois diffĂ©rents et ressemblants aux rites des religions judĂ©o-chrĂ©tiennes dans lesquelles j’avais Ă©tĂ© Ă©levĂ©, et oĂč le concept d’homme et de femme n’existait pas.

J’ai Ă©tĂ© baptisĂ© selon le rituel chrĂ©tien, dans un fleuve des contrĂ©es sauvages du Panama, et une fois submergĂ© dans ces eaux cristallines, je me suis donnĂ© entiĂšrement au CrĂ©ateur, je me suis donnĂ© entiĂšrement Ă  Sa volontĂ© et quand j’ai Ă©mergĂ© de l’eau, je me suis vraiment senti purifiĂ©, beaucoup plus que ce que j’aurais pu espĂ©rer. Je me suis formĂ© peu Ă  peu Ă  l’écoute des voix de la MĂšre Nature et du Grand CrĂ©ateur, qui m’invitaient Ă  prendre soin de ces terres dĂ©licates et de s’enquĂ©rir de nous-mĂȘmes.

Aujourd’hui, une vingtaine d’annĂ©es plus tard, je continue de chanter et travailler ces Ă©nergies sous forme de chants ; de chants de sirĂšnes. Je chante rĂ©guliĂšrement sur l’application Smule oĂč j’ai trouvĂ© une plate-forme pratique me permettant de collaborer avec un groupe de chanteurs remarquables et talentueux pour crĂ©er des Ɠuvres d’art vocal poignantes, Ă©tonnamment belles et uniques dans le but que le plus grand nombre puisse les apprĂ©cier. Je ne fais pas cela pour gagner de l’argent ou dans l’espoir de devenir cĂ©lĂšbre. Cela irait Ă  l’encontre de mon objectif.

Plus tard dans ma vie, je me suis retrouvĂ© face Ă  face avec les bourreaux de mon enfance et j’ai reçu les excuses sincĂšres dont j’avais besoin pour tourner la page et laisser cette douleur derriĂšre moi, et je leur ai pardonnĂ© une fois pour toutes. Je me suis senti soulagĂ© et libĂ©rĂ© et mon pouvoir et ma voix ont pu s’épanouir.

MĂȘme de nos jours, j’ai vu la haine et l’ignorance s’insinuer jusque dans le sanctuaire de ma plateforme musicale. Il y a quelques temps, j’ai Ă©tĂ© invitĂ© Ă  une session de musique live via l’application, ce qui signifie que l’animateur connaissait sĂ»rement le contenu de ma musique et les styles j’aimais chanter. Quand mon tour est arrivĂ©, l’animateur m’a semblĂ© agrĂ©able et accueillant. Cependant, Ă  chaque chanson que j’ai suggĂ©rĂ©e, il a fait la moue et il a refusĂ© toutes mes suggestions, comme s’il voulait me dire : « Si je chante cette chanson avec toi, j’aurai l’air ouvertement gay devant toutes ces filles qui m’adulent. Â» Les mĂȘmes filles qui lui ont donnĂ© un faux sentiment de sĂ©curitĂ© alors que je savais qu’il pouvait trĂšs bien ĂȘtre gay lui-mĂȘme. Pourtant, ce n’était pas Ă  moi de le juger. J’ai chantĂ© une chanson du groupe Sublime, mais sans conviction, et j’ai reçu des commentaires comme « C’était pĂ©nible Â», et « Dieu merci, il a fini, on peut passer Ă  un vrai chanteur ? Â». J’étais Ă  nouveau face Ă  face avec ce monstre affreux, dans mon coin de paradis le plus sĂ»r, Ă  une Ă©poque oĂč ĂȘtre gay Ă©tait acceptĂ©. Mais cette fois, ce monstre ne me verrait pas souffrir en silence.

J’ai continuĂ© Ă  exercer et Ă  dĂ©velopper mes talents un Ă  un, et Ă  permettre Ă  quiconque n’avait pas de voix, de venir se joindre Ă  moi en les encourageant Ă  chanter haut et fort et leur permettre d’ĂȘtre entendus Ă  chaque fois. J’utilise cette plate-forme pour trouver les personnes victimes de harcĂšlement et d’intimidation, ces crĂ©atures belles et diffĂ©rentes, pour qu’elles persĂ©vĂšrent et qu’elles n’abandonnent pas.

Chaque fois que j’entends parler d’un enfant qui a mis fin Ă  sa vie Ă  cause de la cyberintimidation violente qui sĂ©vit de nos jours, cela me brise le cƓur. J’aurais pu ĂȘtre l’un de ceux qui ont mis fin Ă  leurs jours, voire ĂȘtre tuĂ© par mes bourreaux. Mais j’ai survĂ©cu et je suis revenu comme le phĂ©nix surgit de ses propres cendres.

Mon message est le suivant, que votre voix soit timide ou petite, offrez-la au CrĂ©ateur, offrez-la et vous pourrez ĂȘtre guĂ©ri de votre peine. 

Offrez votre voix de toutes les façons possibles, jusqu’à ce qu’elle ne fasse qu’un avec les voix de votre tribu, de vos mĂšres et de vos frĂšres et sƓurs. Jusqu’à ce que votre voix fasse partie du flot Ă©ternel et que vos priĂšres soient entendues et reçoivent une rĂ©ponse comme les miennes et que vous puissiez ĂȘtre libĂ©rĂ©s comme je l’ai Ă©tĂ©. C’est la premiĂšre fois que mon histoire est vraiment racontĂ©e Ă  qui que ce soit sur ce genre de plateforme. Si vous ĂȘtes un enfant, une femme, de n’importe quelle minoritĂ© et que vous avez souffert, continuez Ă  vous accrocher, les circonstances changent et elles s’amĂ©liorent, ne restez pas silencieux. Vous devez ĂȘtre entendu.

association féministe internationale
Nous collectons des rĂ©cits sur l’Ă©galitĂ© Ă  travers le monde, rejoignez-nous !